Missile

MISSILE, crossover punk hardcore thrash (Bayonne et toutes lignes Chronoplus)

Ce que j’aime, c’est aller derrière les dunes près de l’embouchure de l’Adour, à La Digue de Tarnos, empiler mes vieilles planches de skate toutes chibrées, y foutre le feu et tirer à balles réelles à travers les flammes. Quand je m’adonne à ce loisir innocent, la musique que j’aime écouter, c’est celle du groupe Missile

Guillaume Gwardeath, label manager
Missile – Exodus (Metro Beach)

MISSILE
Origine géographique = Bayonne (dans le département des Pyrénées-Atlantiques, pas dans le New-Jersey)
Mix musical = punk hardcore + riffs heavy

Missile, Biarritz (Atabal). Photo : Bones & Glory. Milesker !

Premier album = « Rise, Collapse and Survival » (Metro Beach)
> LP à commander ici
> visuel à télécharger ici
> Pour écouter sur votre plateforme préférée, le futur technologique est déjà fonctionnel par ici :
Spotify
Deezer
plein d’autres trucs capitalistes

Activistes du Brah Brah Kolektiboa (Bayonne et Pays Basque), Missile ont joué dans tous les endroits possibles entre Bilbao et les plages landaises : skateparks, garage mécanique cyclo, parking de surf shops, tatoueurs et même une fois dans le bar juste à-côté de la salle du concert de Sick Of It All.

Ils ont ouvert live en directo pour des groupes comme MDC, The Adolescents ou Municipal Waste (vous pigez le topo), et ils ont bien sûr au taquet joué avec les autres stars hardcore surf locales, Vegan Piranha.

Question : Missile, à quoi ressemblent vos concerts ?
Réponse : A une bonne partie de pampe !

Eh bé.

> Facebook Missile
> Bandcamp Missile

Chroniques
> CoreAndCo